Logo letter

LE YOGA : UNE TRADITION ANCESTRALE AU SERVICE DU BIEN - ETRE ?

En quoi le Yoga : "l'union entre l'individu et l'âme universelle", à travers une pratique corporelle spirituelle ancestrale est elle correctement transférable au XXI ème siècle pour un élève qui est juste en recherche de mieux être par un bon exercice physique ?

Car en effet, historiquement et philosophiquement le yoga est tout d’abord une voie spirituelle (comme pouvait l'être le tai chi pour les chinois). Un mode de vie entièrement tournée vers un seul but : lâcher le mental, afin de ne plus être dans l’illusion du réel et atteindre ainsi « la réalisation », se projeter de l’autre coté du  miroir de la vie…

 

 Pendant que les gaulois sacrifiaient des bœufs sacrés aux dieux thor et tout’ltoutim, certains orientaux eux cherchaient tous les moyens possibles d’allonger leur vie par la diététique et l’exercice physique afin de tenter de trouver la réalisation, ou d’atteindre le nirvana le plus vite possible et de briser ainsi le cycle du karma…

Les moines chinois par exemple étaient donc focalisés sur une « stratégie de longue vie… » et ont développé une médecine très performante ainsi qu'une hygiène de vie alimentaire, posturale etc.

Pour + d'info sur ce sujet précis, se reporter au livre de la sinologue

Les postures de Yoga sont donc, tout simplement, des exercices de préparation à la méditation

Ainsi, le yoga tel que le conçoivent les néophytes (postures- respiration-relaxation) est en fait une partie « préparatoire »  d’un ensemble qui doit conduire le yogi vers la méditation, le « lacher-prise » du réel et l’aboutissement, le paradis des orientaux : l’éveil.

Pour clarifier il suffit de reprendre les principes fondamentaux de l’Ashtanga qui veut dire « 8 membres »

 8 étapes vers l’illumination :

 1 Yama (Éthique sociale) :

La non-violence, le désintéressement, la modération, le non-désir de possession inutiles

Ahima : Non- violence, respect de la vie

Satya : Réalité, exactitude

Asteya : Ne pas voler

Brahmacharya : Brahman  modération, sagesse, célibat

Aparigraha :  le refus des possessions inutiles..

2 Niyama (Éthique individuelle) :

La clarté des pensées et des actes, être en paix avec ce que l'on vit, apprendre à se connaître et à agir dans le mouvement de la vie...

Shaucha : Pureté, propreté, honnêteté...

Samthosha : Satisfaction, contentement

Tapas : Ascèse, pratique intense

Swadhyaya : Connaissance de soi, des textes

Ischvara-pranidhana : Lâcher prise, abandon à "L'âme universelle"

3 Asana (posture) :

Sthirasukam asana

"Etre fermement établi dans une espace heureux"

Grâce à une pratique soutenue (qui entraîne la destruction de l'impureté°, on améliore considérablement le fonctionnement du corps et des ses.

4 Pranayama contrôle de l'énergie vitale

Régulation  de la respiration :

Les canaux d'énergies "Nadi" doivent être purs et forts pour résister aux pensées négatives Afin d'équilibrer les fonctions internes et renforcer l'instrument corps esprit

des techniques de pranayama sont pratiqués.

5 Pratyahara (Retrait des organes des sens)

6 Dharana  Concentration :

 Porter son attention à un secteur déterminé

7 Dhyâna (Méditation) :

Maintenir son attention exclusive sur un seul point

8 Samadhi :

Etat d'unité : "La conscience est en relation avec cela même qui n'a pas de forme"

Seul le niveau 3 est concrètement  abordé dans un cours de yoga... Et dans une certaine mesure le niveau 4

Il convient donc d’éviter de faire fausse route : vous ne risquez donc pas d’atteindre le nirvana en venant a un cours de yoga dispensé par un professeur de la discipline...a moins que celui-ci n’est suivi personnellement un yogi de très nombreuses années, et  atteind lui même la réalisation devant ainsi un « guru » au sens traditionnel du terme.

Mais n’est pas dieu qui veut…On a donc plus de chance de trouver ici et là des « gourous fantaisistes ».

Evitons la confusion des genres :

Pour ceux donc qui sont sincèrement dans la recherche de « l’illumination », ceux qui sont dans l’espérance d’un ailleurs, devraient un jour  rechercher un maître réalisé (guru) et de le suivre sans conditions dans l’espoir d’avancer un peu sur cette voie sachant qu’un vie d’abnégations et de pratique risque de ne pas suffire.

Méditation ou relaxation ?

Comme je l'indique plus haut "n'est pas dieu qui veut..." ;-) il convient donc de replacer les concepts dans un ensemble cohérent.

Les scientifiques ont observé des états différents du cerveau  selon l'activité pratiquée, ainsi pendant le sommeil, le cerveau émet des onde Alpha. C'est cet état qu'il faut aller chercher dans les exercice de relaxation, généralement placé en début et en fin de cours afin d'amener l'esprit à être bien concentré sur le sujet "asana-respiration". Après de très longues années de pratique on peut espérer être un peu dans cet état également pendant les phases de Yoga en mouvement, les enchaînements se font donc dans une suite d'automatisme, inconsciemment.

Qu'en est-il de l'état de méditation ? Le sujet s'avère beaucoup plus complexe puisque les orientaux visent "l'absence de pensée"... Lors d'une discussion entre EKKART TOLLE et LE DALAÎ LAMA, celu-ci a bien précisé que cet état était réservé à seulement"quelques personnes dans la monde"...

Et pour les autres ???? Et bien pour ce que j'en pense : un état plus ou moins abouti de RELAXATION...Car la frontière entre RELAXATION et MEDITATION reste difficile à délimiter. Par contre on peut tout à fait travailler la focalisation sur la respiration ou asana par exemple ou sur une image. Mais cette étape se situe bien en amont de l'état méditatif...

Yoga-Sutra, Vedenta...

 

Les principes fondateurs du YOGA, les YOGA SUTRA ne font que reprendre La VEDENTA indouïste qui enseigne la non-dualité et la réalisation (illumination) à l’aide d’efforts personnels.

Conclusion :

Pratique tes asanas, concentres toi sur ta respiration, vise la perfection de la posture et des enchaînements  et le reste viendra ou pas au moment venu !